Knud Erik Hansen décrypte trois icônes du design scandinave

Cet automne, Carl Hansen & Son s’est installé dans un nouveau showroom parisien quai des Grands-Augustins. L’occasion pour IDEAT de demander à son président, Knud Erik Hansen, de nous raconter l’histoire de trois meubles iconiques présents dans cette nouvelle ambassade du design scandinave.

Fauteuil KK96620 dit Faaborg de Kaare Klint (Carl Hansen, 1914)

Chaise Faaborg de Kaare Klint (1914, Carl Hansen & Son).
Chaise Faaborg de Kaare Klint (1914, Carl Hansen & Son). DR

« Cette chaise a initialement été dessinée par Kaare Klint (1888-1954) pour un musée à Faaborg (Danemark) dont il avait pensé l’architecture. Sur la première version, l’assise était en cannage pour laisser le regard admirer le sol en mosaïque de marbre. Mais elle se révéla trop fragile pour une telle utilisation… Cette chaise est rentrée dans l’histoire car elle marque les prémices du design scandinave, avec son style dépouillé de tout ornement. Avec la Faaborg, Klint édicte les principes fondateurs de ce mouvement. Professeur à l’université de Copenhague, il les enseignera à toute une génération qui défilera dans sa salle de cours : Finn Juhl, Poul Kjaerholm, Poul Henningsen… Tous, sauf Hans Wegner qui, lui, désirait avant tout obtenir un confort optimum. Aujourd’hui, la Faaborg est toujours en production – cela fait 106 ans cette année… – et fidèle au dessin initial de Kaare Klint. Elle est fabriquée à la fois par des machines dernier cri et la main de nos artisans. Une Faaborg, c’est comme une Rolex : chaque pièce a une place très précise. Chacune représente environ 13 heures de travail. Pour son centenaire, nous avons sorti une édition spéciale de 10 exemplaires, tous fabriqués dans le même orme lui aussi vieux de 100 ans. » 

Initialement en cannage, l’assise est désormais recouverte de cuir.
Initialement en cannage, l’assise est désormais recouverte de cuir. DR

Bureau AJ52 d’Arne Jacobsen (Carl Hansen, 1952)

Bureau AJ52 d’Arne Jacobsen (1952, Carl Hansen & Son).
Bureau AJ52 d’Arne Jacobsen (1952, Carl Hansen & Son). DR

« Quand j’ai repris les rênes de Carl Hansen & Son en 2002, je sentais qu’il fallait rendre hommage aux acteurs de l’âge d’or du design scandinave, la génération des années 1930 à 1980. Pour ce faire, nous nous sommes lancés dans un opération de rachat d’un certain nombre d’ateliers spécialisés qui fabriquaient traditionnellement ce mobilier. Souvent, les enfants ne désiraient pas poursuivre l’activité menée par leurs parents… Cela a permis de réunir au sein de l’entreprise un certain nombre de savoir-faire qui ont permis de donner naissance au bureau AJ52, la seule pièce d’Arne Jacobsen au catalogue Carl Hansen & Son. Initialement fabriquée en deux exemplaires pour le consulat danois à New York, cette table/bureau possède un plateau en palissandre ou en chêne, habillé de cuir. Surmontée d’un rangement pour le courrier doté d’une lampe, elle est singulière, mais reste éminemment scandinave… »

Le bureau AJ52, un design intemporel…
Le bureau AJ52, un design intemporel… DR

Fauteuil CH07 de Hans Wegner (Carl Hansen, 1963)

Fauteuil CH07 de Hans Wegner (1963, Carl Hansen & Son).
Fauteuil CH07 de Hans Wegner (1963, Carl Hansen & Son). DR

« En 1963, Hans Wegner expérimente un matériau en plein essor, le bois laminé courbé. Le designer connaît bien Charles et Ray Eames, pionniers de cette technique, mais il veut l’appliquer à une plus grande échelle, sur des meubles plus imposants que les chaises Eames au format réduit. Il dessine donc la CH07 à l’assise caractéristique. Une première série de 15 exemplaires est produite par Carl Hansen mais cette chaise trop avant-gardiste ne trouve pas son public. Nous avons donc décidé d’un commun accord d’en rester là… Jusqu’en 1997. Cette année-là, Sotheby’s organise une vente de design scandinave et les prix des deux Shell Chair proposées s’envolent. J’ai alors compris qu’il y avait un marché pour cette chaise… Dans la foulée, nous avons contacté la famille de Hans Wegner et relancé la production. Là encore, ce fut un échec commercial ! Mais en 2005, des stars américaines ont commencé à se faire photographier sur ce fauteuil et c’est à ce moment que les ventes ont décollé et ce succès ne s’est jamais démenti depuis. Bien sur, l’assise reste complexe à produire avec son plaquage cintré, mais aujourd’hui, on en vend plus que les Wishbone Chair, qui était notre best-seller traditionnel… »

> Showroom Carl Hansen & Son. 53 bis, quai des Grands-Augustins, 75006 Paris. Tél. : 07 68 77 62 77. 

The good concept store La sélection IDEAT