La tête chercheuse belge Valerie_objects fête ses 5 ans

Couverts, luminaires, chaises… Voilà cinq ans que le label belge Valerie_objects fait bouger les lignes de l’objet quotidien. Derrière ces nouveaux classiques, une femme intuitive : Veerle Wenes.

Il y a dix ans, Verle Wenes ouvrait la galerie Valerie Traan à Anvers et y invitait les artistes Fien Muller et Hannes Van Severen à créer des objets fonctionnels. Son écurie de designers s’étoffe au fil du temps et, cinq ans plus tard, elle a l’idée de développer un projet sur les couverts, « des pièces que l’on utilise tout le temps et pour lesquelles la création est pourtant très pauvre », explique celle qui s’avoue fascinée par l’art de la vie courante et avait d’ailleurs été la commissaire de l’exposition « Le fabuleux destin du quotidien » au MAC’s, au Grand-Hornu, en Belgique, il y a dix ans. « J’adore faire travailler les designers hors de leur zone de confort. J’ai demandé à six d’entre eux, parmi lesquels Wieki Somers, de dessiner leur vision des arts de la table. Puis je suis allée voir Axel Van den Bossche, le fondateur de Serax (éditeur belge de meubles et d’objets, NDLR), pour lui demander de s’associer à ce projet que je n’avais pas les moyens de mener seule. »

La marque belge Valerie_objects est aujourd’hui une filiale de Serax, dont la direction artistique est assurée par Veerle. Il y a cinq ans, elle a ainsi exposé, dans le salon 1900 du musée des Arts décoratifs, à Paris, les prototypes d’une collection qui s’est depuis étoffée. Un développement organique avec toujours, en ligne de mire, « des gens qui ont une écriture très identifiable. Je ne choisis personne que je n’aime pas, raconte Veerle. Puis Axel endosse son rôle : me dire si l’objet est faisable ou trop cher ou impossible à produire. » Cette vision permet à ces collections très particulières de prendre le temps de s’installer. « Aujourd’hui, nos best-sellers sont une lampe de Muller Van Severen ou des couverts de Maarten Baas. Deux “paris” du tout début de notre aventure. » Si Veerle préfère s’appuyer sur des collaborations éprouvées, elle a néanmoins en tête des projets avec le studio Big-Game et un duo star encore confidentiel. Surtout, elle s’est autorisée à passer de l’objet au mobilier avec un canapé signé Destroyers Builders,Destroyers Builders, dernier-né de la collection.

> Boutique en ligne sur le site de la marque belge Valerie_object.

Valerie objects
Les Alu Chairs, la Wooden Table, et la Ceiling Lamp No 5, du duo Muller Van Severen (dont l’exposition, jusqu’au 1er novembre à la Villa Cavrois, est un succès), pour Valerie_objects. © SISKA VANDECASTEELE
Valerie objects
Couverts irréguliers de Maarten Baas.
Valerie objects
Salière et poivrière de Maarten Baas (Valerie_objects). Valerie Objects
Valerie objects
Appliques et lampe de table Halo de Maarten de Ceulaer (2020). DR
Valerie objects
Les deux têtes dirigeantes du label : Axel Van den Bossche et Veerle Wenes. Wim Kempenaers

The good concept store La sélection IDEAT