Trois architectes livrent leurs conseils pour aménager sa cuisine

Ils savent tout faire… même la cuisine ! Du moins celle dans laquelle évoluent leurs clients… Rencontre avec trois architectes sur les enjeux d’une pièce encore plus vitale en ces temps de reconfinement.

On pourrait croire qu’un architecte porte un intérêt très modéré à la conception d’une cuisine, qu’il préfère exprimer son savoir-faire et sa créativité dans des espaces plus « nobles » comme le salon ou la chambre. Ce serait lourdement se tromper. Comme l’explique la Biarrote Delphine Carrère, « la cuisine est une pièce de vie à part entière. On peut même aujourd’hui la considérer comme la pièce principale d’un logement. Elle est donc forcément au cœur de nos préoccupations. » Selon cette spécialiste des résidences secondaires haut de gamme, c’est un enjeu dans chaque projet.

À Biarritz, Delphine Carrère crée un contraste dans cette cuisine qui présente des meubles bas en métal noir opposés au plan de travail en marbre de Carrare, au plateau, aux étagères et aux colonnes en chêne massif.
À Biarritz, Delphine Carrère crée un contraste dans cette cuisine qui présente des meubles bas en métal noir opposés au plan de travail en marbre de Carrare, au plateau, aux étagères et aux colonnes en chêne massif. DAVID DUC HON-DORIS

« Dans ces maisons de vacances, la cuisine est importante aussi bien dans le rôle très central qu’elle tient que dans ses dimensions, bien supérieures à ce qui se faisait avant, poursuit-elle. Nos clients sont en attente de solutions pratiques pour leur quotidien ou recevoir les amis, sans que cela fasse trop professionnel pour autant. Ils veulent une ambiance décontractée, très déco, parfois fantaisiste ou presque imparfaite, ce que nous nous attachons à traduire. »

Dans cette maison biarrote rénovée par Delphine Carrère, la cuisine se fait pièce de vie. Les colonnes proches de la porte d’entrée dessinée par l’architecte s’habillent de chêne (Oberflex).
Dans cette maison biarrote rénovée par Delphine Carrère, la cuisine se fait pièce de vie. Les colonnes proches de la porte d’entrée dessinée par l’architecte s’habillent de chêne (Oberflex). Antoine Huot

Point de départ de l’architecture

Pour Kevin Caprini, du studio Caprini & Pellerin Architectes, « la cuisine tout comme la salle de bains sont en général le point de départ de nos réalisations. Ce n’est pas un hasard. Notre agence est spécialisée dans les résidences de luxe, pour lesquelles nous intervenons de la conception à la mise en œuvre, jusqu’à la décoration. Cette maîtrise de A à Z donne une cohérence et un fil conducteur. Les cuisines sont des espaces très techniques, qui demandent beaucoup de travail. Il faut porter une attention particulière aux détails, aux finitions, aux matériaux… Mais elles sont aussi une véritable source d’inspiration et d’expression. »

Réalisée par Caprini & Pellerin, cette cuisine contemporaine sur mesure laisse les matières naturelles s’exprimer : chêne de fil brossé sur les façades, marbre de Carrare pour le plan de travail, zelliges verts en crédence et en tapis de sol. Robinetterie Watermark, électroménager Gaggenau.
Réalisée par Caprini & Pellerin, cette cuisine contemporaine sur mesure laisse les matières naturelles s’exprimer : chêne de fil brossé sur les façades, marbre de Carrare pour le plan de travail, zelliges verts en crédence et en tapis de sol. Robinetterie Watermark, électroménager Gaggenau. DR

Comme le confirme à son tour l’architecte Karine Lewkowicz, « la cuisine a tellement évolué en un siècle, que c’est un vrai défi pour nous. Je réalise beaucoup de rénovations d’appartements parisiens, dans lesquels elle était traditionnellement reléguée au fond du logement, loin des pièces de réception. Aujourd’hui, dans 80 % des programmes, tout l’enjeu est de la mettre au cœur du foyer, dans les parties nobles. C’est donc souvent autour d’elle que s’organise le projet. »

The good concept store La sélection IDEAT