José Levy et La Fabrique Nomade : atelier solidaire pour insertion durable

Curieux et avide de rencontres, le designer José Levy vient de prendre la direction artistique de La Fabrique nomade. L’association accompagne les artisans réfugiés en les associant à des professionnels de la création pour leur permettre d’exercer leur métier en France.

Comment l’idée de vous engager avec La Fabrique nomade vous est-elle venue ?
José Levy : J’ai toujours eu à cœur de m’engager pour diverses causes. Par le passé, j’ai monté des projets contre l’homophobie et, aujourd’hui, la question des réfugiés m’interpelle. Dans mon travail et dans ma pratique, mon envie d’aller vers l’autre a toujours été importante. La mission de La Fabrique nomade me paraissait donc en phase avec mes aspirations profondes.

José Levy accompagne les artisans dans les ateliers de La Fabrique nomade.
José Levy accompagne les artisans dans les ateliers de La Fabrique nomade. Nicolas du Pasquier

Quel travail effectuez-vous auprès de ces artisans qui viennent du monde entier ?
Je suis codirecteur artistique aux côtés de la styliste et scénographe Pauline Ricard. Nous accompagnons les binômes formés par des gens au savoir-faire exceptionnel, qu’ils ont dû mettre de côté pour survivre, et les créateurs qui les initient à nos pratiques, notre culture et nos attentes. Ils suivent une formation de neuf mois, qui va leur permettre de pratiquer leur métier en France.

Le menuisier afgan Zamen Ebrahimi a travaillé avec la designer Chloé de La Chaise pour proposer Hublot.
Le menuisier afgan Zamen Ebrahimi a travaillé avec la designer Chloé de La Chaise pour proposer Hublot. Nicolas du Pasquier

Comment exercez-vous ici votre rôle de D.A .?
Chaque saison, nous définissons une thématique et, avec Pauline, nous encadrons ensuite les projets de chaque binôme. Mais, aujourd’hui, personne n’a besoin d’un objet de plus, donc ils doivent être surprenants. Un accessoire joli n’est pas suffisant. Il doit incarner quelque chose, avoir du sens. Je les y pousse.

La robe Soleil noir, en soie, viscose et polyester, est une création de la couturière et styliste Katayon Atayi, qui vient d’Iran, et de la designer française Anaïs Dougnac.
La robe Soleil noir, en soie, viscose et polyester, est une création de la couturière et styliste Katayon Atayi, qui vient d’Iran, et de la designer française Anaïs Dougnac. Nicolas du Pasquier

Quels sont les types de savoir-faire que vous valorisez ?
Nous suivons des artisans aussi variés qu’une couturière originaire d’Azerbaïdjan, un bijoutier camerounais ou un ébéniste gambien, qui vont réaliser des objets et des vêtements avec l’aide de professionnels français. J’invite d’ailleurs les designers à venir nous aider pour former de nouveaux binômes – et aider ces gens qui, malgré des parcours compliqués, sont très ouverts et volontaires –, mais aussi pour enrichir leur propre pratique dans le cadre très agréable du Viaduc des arts.

Siroon est un plateau en chêne massif signé Sana Sanyang en collaboration avec le designer Alfredo Da Silva.
Siroon est un plateau en chêne massif signé Sana Sanyang en collaboration avec le designer Alfredo Da Silva.  Philippe Nijean

Que retirez-vous personnellement de cette expérience ?
Il me semble que se confronter à l’autre est vraiment intéressant. Au-delà du fait que cet échange me permet de m’ouvrir à des cultures différentes, il suscite en moi des réflexions sur de nouveaux sujets.

> La Fabrique nomade – Boutique et ateliers. Au Viaduc des arts. 1 bis, avenue Daumesnil, 75012 Paris. Tél. : 01 45 85 79 18.

The good concept store La sélection IDEAT