5 studios de design avant-gardistes repérés à Edit Napoli

Du 16 au 18 octobre derniers, Edit Napoli a rassemblé artisans, designers et petits producteurs unis par la volonté de conjuguer leur pratique au futur. Tous ont convergé dans les ruelles sinueuses de la deuxième plus grande cité méditerranéenne d’Europe, riche de savoir-faire traditionnels. Rare événement autour du design à se tenir en 2020, Edit Napoli a offert une occasion précieuse de découvrir la collaboration de designers indépendants et d’industriels audacieux.

La mémoire des pierres

Aline Asmar d’Amman pour Morseletto

Des fragments de marbre glanés chez l’artisan marbrier Morseletto, à Vicence, ont marqué le point de départ de la collaboration entre l’architecte beyrouthine et parisienne Aline Asmar d’Amman, fondatrice de l’agence Culture in Architecture, et la marque vicentine presque centenaire, spécialiste de la pierre. Présentée à Edit Napoli, la collection comprend un banc, un siège et une table basse, chaque élément étant constitué d’un amalgame de pierres, mis en forme dans un style quasi brutaliste. La surface déjà texturée des plaques de marbre a été retravaillée par Morseletto, qui décrit cette technique comme du « taillage de pierre ».

Aline Asmar d’Amman est partie de plaques de marbre pour imaginer une collection minérale, retravaillée ensuite par Morseletto.
Aline Asmar d’Amman est partie de plaques de marbre pour imaginer une collection minérale, retravaillée ensuite par Morseletto. Marco.Zorzanello

Motifs en marbre

Zanellato/Bortotto pour Delsalvio 1910

À Edit Napoli, le studio de design Zanellato/Bortotto, basé à Trévise, a été sollicité pour réinventer l’image de Delsalvio 1910, une entreprise familiale de marbre, spécialisée dans les sols palladiens, un type de terrazzo associant des mosaïques de pierres colorées et un coulis de ciment. Réunissant plusieurs signatures, Zanellato/ Bortotto a proposé une interprétation graphique, ludique et inventive, du terrazzo traditionnel. Le duo David/Nicolas, installé à Beyrouth, a travaillé sur l’association de motifs géométriques et le mélange de marbres et de résines de béton, tandis que l’artiste textile néerlandaise Mae Engelgeer a créé des aplats de couleurs pastel pour une composition changeante de cercles et de grilles. Une mise à jour attrayante de la tendance italienne qui a fait rage ces dernières années.

Le duo Zanellato/Bortotto a invité plusieurs designers à renouveler l’esprit du fabricant de sols en marbre Delsalvio 1910 pour une collection contemporaine rafraîchie.
Le duo Zanellato/Bortotto a invité plusieurs designers à renouveler l’esprit du fabricant de sols en marbre Delsalvio 1910 pour une collection contemporaine rafraîchie. mattia-balsamini et Mattia Balsamini

Meubles synthétiques

Cara\Davide pour Medulum

Le travail artisanal du bois est au cœur de la toute dernière collection de la marque de design Medulum. S’appuyant sur les quarante ans d’expertise de l’atelier familial du fondateur, Diego Zanchettin, en Vénétie, l’éditeur a lancé une collection de meubles conçus par certains des jeunes noms les plus prometteurs d’Italie, dont Cara\Davide, le studio AccardiBuccheri et Serena Confalonieri. Fabriquée en bois composite stratifié, la collection « Mobili Sintetici », de Cara\Davide, qui s’inspire des techniques fondamentales de la menuiserie, a fait forte impression par ses volumes exagérés.

Banc de la collection « Mobili Sintetici Radica », de Cara\Davide, pour Medulum.
Banc de la collection « Mobili Sintetici Radica », de Cara\Davide, pour Medulum. David.Di.Tria

Miroir de réflexion organique

Garance Vallée pour la Swing Design Gallery

Cette année, l’exposition de la Swing Design Gallery, à Edit Napoli, s’est articulée spécifiquement autour de collaborations entre des designers de toutes origines et des artisans italiens. La galerie indépendante, basée à Bénévent, en Campanie, a associé des artistes comme Lucia Massari et Ghezzi Agerskov à des artisans traditionnels travaillant le textile ou la pierre. La Parisienne Garance Vallée, associée au menuisier Luigi De Mizio, a réalisé quant à elle un miroir sur pied, dont le socle en bois de sapelli sculpté « oscille entre le réalisme et la fantaisie », selon les termes de la designer.

Garance Vallée, représentée par la Swing Design Gallery, a dévoilé un miroir dont le socle sculpté en bois de sapelli affiche un veinage contrasté, caractéristique de cette essence. Il fait partie de sa collection « Organic Reflexion ».
Garance Vallée, représentée par la Swing Design Gallery, a dévoilé un miroir dont le socle sculpté en bois de sapelli affiche un veinage contrasté, caractéristique de cette essence. Il fait partie de sa collection « Organic Reflexion ». Pasquale-Palmieri et Danilo.Donzelli

Nouvel alphabet

Margherita Rui pour Ninefifty

Le basalte gris foncé provenant du volcan sicilien situé près de la ville de Catane, l’Etna, et la terre cuite façonnée localement constituent la base matérielle des carreaux de céramique peints à la main de Ninefifty. Suivant la tradition millénaire de la région, la directrice de la création, Margherita Rui, a conçu une collection de carreaux qui marie habilement le contemporain et le traditionnel. « J’ai voulu recréer les rythmes, en matière de forme et de couleur, qui caractérisent les céramiques de Caltagirone, explique la créatrice, mais, cette fois-ci, en transformant des formes figuratives en signes purs, géométriques, abstraits et avec des tonalités saturées qui offrent une distillation des schémas de couleur traditionnels. Comme un alphabet inédit avec lequel on peut écrire de nouvelles histoires. »

Margherita Rui a créé un nouveau langage fondé sur un graphisme synthétique pour le céramiste Ninefifty.
Margherita Rui a créé un nouveau langage fondé sur un graphisme synthétique pour le céramiste Ninefifty. Mattia Balsamini

The good concept store La sélection IDEAT