Designers green (2/3) : 6 créateurs au service de l’écologie

Ces six-là ne sont pas des surfeurs, qui prennent la vague verte pour les mener le plus loin possible sous le regard admiratif des investisseurs, mais des designers pour qui l’environnement est une donnée fondamentale, prise en compte dans leur démarche depuis leurs débuts. Cette sélection s’inscrit dans un mouvement croissant de créateurs engagés qui, on l’espère, pourrait ressembler à un tsunami.

Samy Rio

Au croisement de l’artisanat et du design, le créateur au service de l’écologie, Samy Rio s’attelle à révéler le bambou comme ressource du XXIe siècle. Un matériau avec lequel il a remporté le grand prix au festival Design Parade de la Villa Noailles, en 2015, et qu’il a expérimenté dans son jardin, près de la bambouseraie d’Anduze, dans le Gard, mais aussi à la Villa Kujoyama, à Kyoto, ou à la Fondation Luma, à Arles, où il s’est également penché sur les plantes invasives de Camargue. Du bambou qui finira ensuite en lampes (une lanterne pour The Conran Shop ou la suspension Gueule de loup, autoproduite), en paniers ou en moules pour des vases en verre. M.G.
> Site officiel de Samy Rio.

designers-green-2-3_samy-rio_portrait_ideat

designers-green-2-3_samy-rio_produit_oana-luzretouche_ideat


Isabelle Daëron

Designer à la pratique protéiforme, Isabelle Daëron s’est penchée, entre autres, sur les flux naturels avec son projet Topiques, qui porte sur l’interaction des flux naturels en milieu urbain, par exemple sur les eaux pluviales, ou sur l’avenir du  réseau d’eau non potable parisien. Un travail de recherche qui a mené à une action concrète à travers Aéro-Seine, un point d’eau public dessiné et installé dans l’Est parisien qui permet de rafraîchir l’air ambiant grâce à l’évaporation de l’eau depuis le sol à travers un matériau poreux. Un prototype qui, espérons-le, essaimera. Un outil essentiel à l’heure où les villes se transforment en fournaise chaque été. M.G.
> Site officiel de Isabelle Daëron.

designers-green-2-3_isabelle-daeron_portrait_edouard-richard_ideat

designers-green-2-3_isabelle-daeron_produit_fabien-breuil_ideat


Fernando Laposse

Le designer mexicain, basé à Londres, a développé depuis quelques années une incroyable marqueterie en enveloppe de maïs baptisée Totomoxtle. Ce matériau souvent jeté, et dont les teintes varient du blanc au violet profond, est ici valorisé en accessoires de décoration après avoir été découpé dans des formes géométriques et apposé sur différents meubles. Un projet aux multiples qualités : il promeut la biodiversité en utilisant des variétés anciennes de maïs, développe l’emploi local et se révèle en parfaite adéquation avec le goût de ses contemporains. M.G.
> Site officiel de Fernando Laposse.

designers-green-2-3_fernando-laposse_portrait_emilio-diaz_ideat

designers-green-2-3_fernando-laposse_legacy-table-curtain-background_ideat


Jasper Morrison

Le designer britannique a très tôt si bien intégré les questions du design vertueux qu’il en préfigure peut-être le futur. Pas de sur communication, un sage usage de la matière, des produits durables, un style loin des modes, une haute idée du résultat. Il ne travaille qu’avec des éditeurs d’abord soucieux de design. Chez Vitra, le tabouret Cork (photo) témoigne d’un bel usage d’un matériau inattendu : le liège non teint. Une façon de s’asseoir au propre, mais pas au figuré, sur les grandes questions du design d’aujourd’hui. G.-C.A.
> Site officiel de Jasper Morrison.

designers-green-2-3_jasper-morrison_portrait__ideat

designers-green-2-3_jasper-morrison_portrait_lorenz-cugini_ideat


Stéphanie Marin

Celle qui signe Smarin expérimente depuis ses débuts de nouveaux meubles, qui résultent d’une recherche permanente sur l’ergonomie. C’est dans ses deux ateliers niçois que cette autodidacte venue de la mode fabrique ses projets poétiques et singuliers… « Pour moi, le design est un exercice où l’on guette la société et où l’on cherche à lui offrir une expérience pertinente qui lui apportera du confort. Ce qui m’intéresse, c’est d’interroger les gestes les plus répétitifs et de permettre au corps de s’exprimer différemment », explique-t-elle. C’est ainsi qu’est née la Schaise (photo), une alternative à la sédentarité qui cause tant de dégâts sur la santé. Cette assise composée d’élastiques accrochés sur une structure en acier ambitionne en effet de développer la tonicité musculaire et la souplesse de son usager. De son côté, le Sifflu, un substitut à la cigarette électronique, apprend à mieux respirer… M.G.
> Site officiel de Stéphanie Marin.

designers-green-2-3_stephanie-marin_portrait_julien-chatelin_ideat

designers-green-2-3_stephanie-marin_chaise_ismarin_ideat


Samuel Tomatis

Ancien élève de l’Ensci, le créateur au service de l’écologie Samuel Tomatis y développe pendant ses études un travail sur les algues, qu’il poursuivra par la suite. Le jeune designer a récolté de nombreux prix avec son projet Alga, aux confins de l’écologie, du design et de la science, puisqu’il s’agit d’un matériau à base d’algues et de résine. Comme Samy Rio, il s’est intéressé aux espèces invasives et, en l’occurrence, aux algues qui prolifèrent sur les côtes bretonnes. À l’heure où les ressources se raréfient, il a développé des assises et d’autres objets à partir de cette espèce qui foisonne, disponible et locale. M.G.
> Site officiel de Samuel Tomatis.

designers-green-2-3_samuel-tomatis_portrait_matthieu-barani_ideat

designers-green-2-3_samuel-tomatis_chaise_matthieu-barani_ideat

The good concept store La sélection IDEAT