Avec Domeau & Pérès, la French touch épate New York

A New York, les Ateliers Courbet dévoilent le travail de Domeau & Pérès. Ces éditeurs phares de la scène design française mettent en forme les rêves d'Odile Decq, Martin Szekely ou Marc Newson, trois collaborations au long cours…

Tout, chez Domeau & Pérès, respire une certaine excellence à la française. Le sellier Bruno Domeau et le tapissier Philippe Pérès, ont tous deux fait leurs classes chez les Compagnons du devoir, cette corporation qui, depuis le Moyen-Âge, forme les artisans aux exigences des savoir-faire ancestraux. Les deux compères, associés depuis les années 90, perpétuent ces valeurs dans leur entreprise, réalisant et éditant des meubles d’exception. Mais foin de passéisme : d’Andrée Putman aux frères Bouroullec, la crème du design contemporain est leur pain quotidien.

Domeau & Pérès s’installent à NYC

Ils dévoilent aujourd’hui aux Ateliers Courbet, galerie new-yorkaise vouée à l’artisanat cinq-étoiles, trois nouvelles collections qui montrent à quel point ils savent donner corps, substance et panache à l’imagination des créateurs. Il y a d’abord cette table U/O, pensée par Odile Decq, l’une de nos grandes architectes hexagonales, qui rejoue là l’un de ses propres classiques. En 2000, elle créait une ligne de mobilier tout en angles sévères et tracés pour le siège de l’Unesco. Entre les mains de Domeau & Pérès, la silhouette effilée d’U/O retrouve une seconde jeunesse en version chêne sombre et pieds en Inox.

Marc Newson au rendez-vous

De table, il est encore question avec Martin Szekely, dont la Satragno en bois noueux aurait presque des airs rustiques, n’était la pureté abstraite de ses lignes. Szekely aussi, pour cette expo new-yorkaise, s’autorise un coup d’œil dans le rétroviseur : édité par Domeau & Pérès en 2005, son fauteuil Domo, empilement de parallélépipèdes tout simples au confort surprenant, s’habille, en 2021, de cuir précieux.

Quant à l’Australien Marc Newson, qui a déjà signé, chez Domeau & Pérès, un sommier pop aux allures de radeau de sauvetage de luxe, il invente aujourd’hui une gamme de chaises, mixant techniques tapissières d’antan et matériaux ultra-high-tech, dont le look s’annonce on ne peut plus futuriste. Une brillante démonstration du savoir-faire hexagonal en matière de mobilier contemporain.

>  Domeau & Pérès aux Ateliers Courbet. 134 10th Avenue, New York, du 20 janvier au 17 mars 2021. Ateliercourbet.com

Philippe Pérès (à gauche) et Bruno Domeau (à droite), ou l’art de donner corps et substance aux formes rêvées par les designers.
Philippe Pérès (à gauche) et Bruno Domeau (à droite), ou l’art de donner corps et substance aux formes rêvées par les designers. OLIVIA ARTHUR
Side Table d’Odile Decq (2020).
Side Table d’Odile Decq (2020). COURTESY OF LES ATELIERS COURBET
La nouvelle table de l’architecte Odile Decq.
La nouvelle table de l’architecte Odile Decq. COURTESY OF LES ATELIERS COURBET
Table Satragno signée Martin Szekely.
Table Satragno signée Martin Szekely. COURTESY OF LES ATELIERS COURBET
Le fauteuil Domo de Martin Szekely (2005) s’habille d’un nouveau cuir couleur sable. Grâce à un ingénieux mécanisme, cette assise d’apparence rigide se révèle d’un confort surprenant.
Le fauteuil Domo de Martin Szekely (2005) s’habille d’un nouveau cuir couleur sable. Grâce à un ingénieux mécanisme, cette assise d’apparence rigide se révèle d’un confort surprenant. COURTESY OF LES ATELIERS COURBET
Cornette Chair de Martin Szekely.
Cornette Chair de Martin Szekely. COURTESY OF LES ATELIERS COURBET

The good concept store La sélection IDEAT