La terrasse est une fête : Toutes nos nouvelles adresses parisiennes

Un vent de fraîcheur souffle à Paris... IDEAT vous présente ses terrasses préférées. Tout juste nées ou revampées, elles conjuguent situation d'exception, déco estivale et saveurs pointues.

La terrasse est devenue à Paris un bien aussi prisé qu’un ticket de visite à la Bourse du Commerce. D’autant plus si on la veut ensoleillée, cuisinée avec amour et avec supplément d’âme. IDEAT a déniché une belle poignée de nouvelles adresses où réserver d’urgence…


Bocca sur Seine : la plus dépaysante

Qui s’imaginerait aux portes de Paris ?
Qui s’imaginerait aux portes de Paris ? The Travel Buds

Après s’être rodé à Nice, sur un toit végétalisé qui nous avait déjà séduit l’an passé, Bocca met le cap sur la capitale. Face au bois de Boulogne, cette terrasse sur pilotis rejoue la partition de la jungle urbaine dans une version élargie mais tout aussi réussie. Si la Seine berce les soirées de la guinguette, c’est bien la Méditerranée qui inspire sa cuisine, faite de petites bouchées que certains rechigneront à partager…
> Bocca sur Seine. 1200 Quai Marcel Dassault, 92210 Saint-Cloud


Bambini : la plus dolce vita

Paris ou Capri ?
Paris ou Capri ? Romain Ricard

Friedmann & Versace passent la vitesse supérieure avec leur premier projet d’envergure. En lieu et place des Grands Verres, Bambini réinterprète complètement l’espace de restauration rattaché au Palais de Tokyo dans un style autrement chaleureux. L’expérience se dédouble sur le parvis du musée, où les fauteuils en velours se métamorphosent en banquettes exotiques et chaises de bistrots, abritées sous des parasols ultra-chic, imaginés, comme le reste de l’agencement, sur mesure par le duo créatif.
> Bambini. 13, avenue du Président Wilson, 75016 Paris. Réservations.


Forest : la plus expérimentale

Forest tire son nom de la chanson préférée du Chef Julien Sebbag, A Forest de The Cure.
Forest tire son nom de la chanson préférée du Chef Julien Sebbag, A Forest de The Cure. Marilyn Clark

Julien Sebbag remet les pieds sur terre. Après deux opus en élévation sur le toit des Galeries Lafayette (Tortuga et Créatures), le gastronome hyperactif s’installe face à la terrasse Bambini, sur ce même parvis que partagent le Palais de Tokyo et le Musée d’Art Moderne. En attendant l’ouverture de la salle intérieure du restaurant mise en scène par Uchronia, la terrasse de Forest permet d’ores et déjà de goûter à la patte ultra contemporaine de l’architecte… et à la cuisine végétale du chef !
> Forest. Au Musée d’Art Moderne. 11, avenue du Président Wilson, 75116 Paris.


Les Petites Mains : la plus culturelle

La combinaison expo/déjeuner, un nouveau must ?
La combinaison expo/déjeuner, un nouveau must ? Thibaut van Kemmel

Le Palais Galliera inaugure lui aussi sa terrasse ! Fort d’une proposition culinaire intéressante, menée par le chef cathodique Vincent Mallo, ces 600 m2 offre tout l’espace nécessaire au respect des gestes barrières dans un cadre des plus privilégiés. Sous le gardiennage de la Tour Eiffel et des expositions de mode du musée, ce serait une erreur de n’y prendre qu’un verre : les plats maisons concoctés par les « petites mains » valent vraiment le détour.
> Les Petites Mains. Au Palais Galliera. 10, avenue Pierre Ier de Serbie, 75016 Paris. Sur réservation uniquement.


Ralph’s : la plus américaine

La terrasse enchantée du Ralph’s a rouvert à Saint-Germain-des-Prés.
La terrasse enchantée du Ralph’s a rouvert à Saint-Germain-des-Prés. Yann Deret

La cour pavée fleurie du Ralph’s est une invitation à savourer les beaux jours. Larges parasols, banquettes habillées de confortables coussins, vaisselle et argenterie rafinées dressent le décor romantique de cette terrasse unique en plein cœur de Saint-Germain-des-Près. On y retrouve les codes de la marque américaine jusque dans l’assiette, rythmée par les classiques des repas estivaux (king crab, club sandwich, salade cobb…), savourés, pourquoi pas à Montauk…
> Ralph’s. 173 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris.


L’Aqua : la plus méditerranéenne

Téléportation instantanée en vacances.
Téléportation instantanée en vacances. DR

Installé sur la Seine à Suresnes, à quelques minutes de la Porte Maillot, le restaurant l’Aqua s’est refait une beauté. La rénovation de ce bateau de 500m2 convoque désormais plusieurs espaces sur un même lieu, coiffé ou non d’un toit, proposant de grandes tables conviviales ou des assises de bistrots. Un voyage bucolique sur la Seine, à l’écart du tumulte de Paris.
> L’Aqua. 5, quai Marcel-Dassault, 92150 Suresnes.


Piazzetta : la plus planquée

Dolce vita au Park Hyatt Paris Vendôme.
Dolce vita au Park Hyatt Paris Vendôme. DR

La petite cour du Park Hyatt Paris-Vendôme passe à l’heure italienne. Comme chaque année, la terrasse du palace de la rue de la Paix s’habille d’un thème éphémère. Au menu de cette année, pizza (cuites au feu de bois dans un four Scugnizzo Napoletano), pasta et ambiance dolce vita avec un décor qui rappelle une piazzette, petite place typique de la Botte, rythmée de citronniers et de pergolas anciennes en fer forgé tressées de roses.
> Park Hyatt Paris-Vendôme. 5, rue de la Paix, 75002 Paris. 


Dumbo Park : la plus street style

Avez-vous déjà succombé au plaisir d’un burger avec une telle vue ?
Avez-vous déjà succombé au plaisir d’un burger avec une telle vue ? Félix Dolmaillot

Exit l’attente sans fin subie, parfois sous la pluie, pour enfin goûter au meilleur smash burger de Paris. La mini-échoppe de Pigalle se délocalise sur le parvis inférieur du Musée d’Art Moderne pour enfin proposer ses délicieuses cochonneries à table, accompagnées pour l’occasion d’une nouvelle gamme de sandwiches glacés. Un bar couronne l’espace de 300 m2 avec ses cocktails granités à base de mezcal et de tequila, à déguster sur un tabouret en plastique ou sur une chaise de camping… mais les yeux rivés sur la Tour Eiffel !
> Dumbo Park. Sur le parvis du Musée d’Art Moderne. Avenue de New-York, 75116 Paris.