Luma Arles, un phare culturel et expérimental signé Frank Gehry

Plus de sept ans après la pose de la première pierre, la pièce maîtresse du campus créatif Luma Arles, incarnation de la Fondation Luma, a ouvert ses portes le 26 juin 2021. La spectaculaire « tour » pensée par Frank Gehry accueille une plate-forme culturelle pour imaginer le monde de demain. Visite.

Culminant à 56 mètres de hauteur et constellé de 11 500 panneaux en Inox, la tour Luma Arles se dresse au cœur du parc des Ateliers, sur un ancien site SNCF, dans un écrin de verdure agencé par Bas Smets et ponctué de sculptures. Tel un phare qui éclairerait la ville, cette bâtisse scintillante et torsadée fait écho, selon Frank Gehry, son créateur (l’architecte du musée Guggenheim Bilbao et de la Fondation Louis Vuitton, à Paris), à La Nuit étoilée, de Van Gogh (1888), et au paysage rocheux des Alpilles.

Un espace muséal modulaire

À ses pieds, une rotonde permet d’accéder aux salles d’exposition, de conférences, de recherche et d’archives ainsi qu’aux ateliers et au café conçu par l’artiste Rirkrit Tiravanija. Jusqu’au 9e étage sont disséminées des œuvres de Philippe Parreno, Etel Adnan, Carsten Höller, Liam Gillick ou Ólafur Elíasson. Autour ont été aménagées en espaces modulaires d’exposition et de performances les sept usines ferroviaires du XIXe siècle, majoritairement réhabilitées par le cabinet new-yorkais Selldorf Architects.

Luma Arles se veut un « archipel » flexible, favorisant l’émergence de nouvelles formes de création.
Luma Arles se veut un « archipel » flexible, favorisant l’émergence de nouvelles formes de création. ADRIAN DEWEERDT

Luma Arles, une organisation philanthropique

En 2017 et 2018, on pouvait y découvrir des rétrospectives consacrées à Annie Leibovitz ou à Gilbert & George, dans le cadre des Rencontres d’Arles qui, cette année, exposera, à l’Atelier de la mécanique, « Masculinités » (organisée par Alona Pardo), « Princes de la rue », de Clarisse Hahn, et « Garçons sensibles », de Sébastien Lifshitz. Née à l’initiative de Maja Hoffmann (actionnaire du groupe pharmaceutique Roche), la Fondation Luma est une organisation philanthropique internationale, « un lieu qui laisse de la place et du temps pour que des langages et des pratiques distinctes puissent converser et créer des assemblages différents, ouvrir de nouvelles voies, apporter des perspectives inédites ». La mécène réaffirme son ambition : lancer des passerelles entre art, culture et environnement.

> Luma Arles. Tous les jours de 10h à 19h30. Parc des Ateliers. 35, avenue Victor-Hugo, 13200 Arles. Site Web.

Image d’archives du bâtiment en construction conçu par Frank Gehry.
Image d’archives du bâtiment en construction conçu par Frank Gehry. photo-herve-hote-fondation-luma
La Fondation Luma, qui croit « aux relations directes entre l’art, la culture, les droits humains, les questions liées à l’environnement, l’éducation et la recherche », donne corps à sa raison d’être philanthropique à travers le projet Luma Arles et sa tour signée Frank Gehry.
La Fondation Luma, qui croit « aux relations directes entre l’art, la culture, les droits humains, les questions liées à l’environnement, l’éducation et la recherche », donne corps à sa raison d’être philanthropique à travers le projet Luma Arles et sa tour signée Frank Gehry. ADRIAN DEWEERDT