Vitra Campus : Le paradis des fans de design et d’architecture rouvre ses portes

Longtemps privé de visiteurs étrangers, le Vitra Campus accueille à nouveau le public au milieu de ses bâtiments signés des plus grands starchitectes. Point d'orgue, la VitraHaus a été entièrement repensée. IDEAT a pu la visiter en avant-première de sa réouverture…

Tadao Ando, Zaha Hadid, Frank Gehry, SANAA, Herzog & de Meuron, Alvaro Siza… Implanté au Nord de Bâle, le « campus » de l’éditeur Vitra (qui comprend une usine, un showroom, des bureaux, un musée…) propose une balade exceptionnelle au milieu de bâtiments pensés par les plus grands noms de l’architecture contemporaine.

La VitraHaus de Herzog & De Meuron propose une plongée dans l’univers de Vitra.
La VitraHaus de Herzog & De Meuron propose une plongée dans l’univers de Vitra. Julien Lanoo

Cet été, son navire amiral, la VitraHaus, rouvre ses portes après avoir profité des confinements successifs pour se refaire une beauté. Inaugurée en 2010, ce showroom unique au monde a vu défiler 3,5 millions de visiteurs venus admirer ses icônes du design mises en scène dans le bâtiment signé Herzog & De Meuron. C’est bien simple, tout a été remis à neuf : l’éclairage, les sols, la circulation… et les concepts ! « On a tout vidé pour pouvoir repenser la VitraHaus de zéro », explique son directeur Till Weber.

Le nouveau restaurant de la VitraHaus.
Le nouveau restaurant de la VitraHaus. Julien Lanoo

Au rez-de-chaussée, le café-restaurant a été agrandi et rénové dans un esprit plus Pop et coloré. De là, on emprunte l’escalier peint d’une fresque géante qui retrace l’histoire de l’éditeur bâlois pour accéder au 4e étage, celui de la terrasse et du Loft.

Un paysage intérieur luxuriant

Dans ce vaste espace de 200 m2 régulièrement investi par la crème des architectes d’intérieur, le regard circule librement dans un décor élaboré par les architectes américains du studio Charlap Hyman & Herrero. Ces derniers ont matérialisé ici une interprétation de la solitude née du confinement, période durant laquelle ils ont nourri leur imaginaire de films français des années 1940-1950. Sculptures et pièces de design de collection y dialoguent avec des meubles et objets tirés du catalogue Vitra dans un esprit de « paysage intérieur luxuriant. Une réflexion surréaliste sur les tensions entre intérieur et extérieur, espaces public et privé, ancien et contemporain, modernité et ornement, réalité et étrangeté… »

Le Loft au dernier étage de la VitraHaus investi par l’agence new-yorkaise Charlap Hyman et Herrero.
Le Loft au dernier étage de la VitraHaus investi par l’agence new-yorkaise Charlap Hyman et Herrero. charlap-hyman-herrero
Le bureau du Loft et son fauteuil Karuselli du Finlandais Yrjö Kukkapuro.
Le bureau du Loft et son fauteuil Karuselli du Finlandais Yrjö Kukkapuro. charlap-hyman-herrero

On redescend ensuite au chaisier où sont exposés tous les modèles d’assises vendus par Vitra et où s’est installé un petit atelier où sont assemblées devant les yeux des visiteurs les fameuses chaises à coque des Eames, qui demeurent le best-seller absolu de l’éditeur.

Un feu d’artifices végétal au milieu du Vitra Campus

Au deuxième, place à une autre mise en scène à l’esprit italien chic, qui se laisse appréhender depuis l’étage pour mieux apprécier les jeux sur les volumes. Mais c’est surtout le meilleur spot pour admirer les nouveaux jardins : 4 000 m2 situés au pied de la VitraHaus et confiés au Néerlandais Piet Oudolf, notamment auteur de ceux de la High Line à New York et de la Serpentine Gallery à Londres. Graminées et plantes persistantes livreront tout l’été un feu d’artifices végétal autour du banc et de la fontaine des frères Bouroullec. « Un jardin, c’est plus que des plantes, c’est créer un environnement. Je n’ai utilisé que des plantes qui vivent naturellement dans ce milieu, des plantes faciles à entretenir mais peu communes, dans une composition pas trop agressive », nous a confié le paysagiste, dont le parc constitue un nouveau chef-d’œuvre sur le Vitra Campus…

Le banc circulaire des Bouroullec est désormais cerné par le jardin de Piet Oudolf.
Le banc circulaire des Bouroullec est désormais cerné par le jardin de Piet Oudolf. Julien Lanoo

> Vitra Campus. Charles-Eames-Straße 2, 79576 Weil am Rhein (Allemagne). Ouvert tous les jours de midi à 17 heures.


A voir aussi cet été sur le Vitra Campus :

> Outre l’exposition sur le design allemand d’après-guerre, le musée abrité dans le bâtiment de Frank Gehry accueille une courte sélection de pièces Memphis appartenant à l’incroyable fonds de mobilier contemporain réuni au fil des ans par Rolf Fehlbaum, l’ex-patron de Vitra.
> Une sélection des pièces les plus emblématiques de cette collection incroyable s’expose au Schaudepot, le musée historique permanent de ce qui est sans doute la plus riche collection de mobilier contemporain au monde. Songez que sous le bâtiment en brique de Herzog & De Meuron sommeillent – entre autres trésors – les plus grandes accumulations de meubles de Jean Prouvé, Alvar Aalto ou Charles & Ray Eames…

Dans le Schaudepot sont exposées environ 400 des 7 000 pièces que compte la collection Vitra…
Dans le Schaudepot sont exposées environ 400 des 7 000 pièces que compte la collection Vitra… DR