Design Parade Toulon 2021 : le festival qui décore la jeune garde

Devenu LE rendez-vous d’architecture intérieure français de référence, Design Parade Toulon 2021 célèbre une nouvelle fois les nouveaux talents du design. Si le brief du concours reste inchangé (« Une pièce dans une maison au bord de la Méditerranée »), les dix finalistes, dont une écrasante majorité de binômes, y ont répondu en évitant les clichés et en faisant rimer Méditerranée avec créativité, spiritualité, sensorialité, convivialité et responsabilité écologique.

La Design Parade Toulon 2021 ne peut que conforter l’aura de notoriété internationale croissante du festival, comme en atteste un article récent et élogieux du site américain Sight Unseen. La qualité et la maturité des projets en compétition présentés cette année à l’ancien évêché furent remarquables. Une qualité de création comme de réalisation que le jury, présidé par Karl Fournier et Olivier Marty (Studio KO), a su souligner avec conviction, finesse et générosité.

Victor Fleury et Edgar Jayet ont cumulé le grand prix Design Parade Toulon Van Cleef & Arpels et la mention spéciale Eyes on Talents x Frame pour leur chambre de repos « A Benidor ».
Victor Fleury et Edgar Jayet ont cumulé le grand prix Design Parade Toulon Van Cleef & Arpels et la mention spéciale Eyes on Talents x Frame pour leur chambre de repos « A Benidor ». Luc Bertrand

Grand prix Design Parade Toulon 2021 Van Cleef & Arpels

Edgar Jayet et Victor Fleury se sont vu décerner le grand prix Design Parade Toulon Van Cleef & Arpels ainsi que la mention spéciale Eyes on Talents x Frame pour leur chambre de repos « A Benidor ». Les écrits d’Albert Camus en tête, le duo a imaginé un espace à la fois ascétique et sensuel voué à la sieste.

Une toile tendue permet à l’air et à la lumière de circuler en légèreté, au-dessus d’un lit-banquette en bois, simplement posé sur quatre pierres. En jetant de l’eau sur ces dernières, on produit, sans le moindre recours à une quelconque énergie fossile, une délicieuse fraîcheur propice à la rêverie dans ces heures écrasées de chaleur qui rythment les étés du Bassin méditerranéen.

Anna Talec et Julie Brugier ont reçu la mention spéciale du jury pour leur Villa du cueilleur, manifeste néorural.
Anna Talec et Julie Brugier ont reçu la mention spéciale du jury pour leur Villa du cueilleur, manifeste néorural. Luc Bertrand

Mention spéciale du jury

Elle a été attribuée à Anna Talec et Julie Brugier pour « La Villa du cueilleur ». Puissant manifeste de valorisation du zéro déchet, cet appentis pour néoruraux reprend la forme archétypale de l’impluvium romain et exhale les parfums, prononcés, de matériaux 100 % naturels.

Folle envie, le pool bar de Clémence Plumelet et Geoffrey Pascal.
Folle envie, le pool bar de Clémence Plumelet et Geoffrey Pascal. Luc Bertrand

Prix Mobilier national

Le prix a été décerné à Clémence Plumelet et Geoffrey Pascal pour « Folle envie », un pool bar d’intérieur avec mobilier de salon houssé d’éponge moelleuse ; une plongée ludico-nostalgique dans l’univers de la Riviera, des clichés glamour de Slim Aarons, et un clin d’œil aux meubles gonflables sixties de Quasar Khanh.

« Mirage » de Marc-Antoine Biehler et Amaury Graveleine s’est vu décerner le prix du public.
« Mirage » de Marc-Antoine Biehler et Amaury Graveleine s’est vu décerner le prix du public. Luc Bertrand

Prix du public de la ville de Toulon

Enfin, le prix du public est allé à Marc-Antoine Biehler et Amaury Graveleine pour « Mirage ». Cette terrasse définie par un parasol jaune soleil XXL et une table en marqueterie de noyaux d’olive est une invitation explicite à la convivialité de l’apéritif. Pas de doute : les valeurs et les modes de vie de demain s’esquissent en beauté et avec conviction à Design Parade.

> Design Parade Toulon. À l’ancien évêché, 69, cours Lafayette, expositions jusqu’au 31 octobre (entrée libre). Site Internet.

The Good Spots Destination Toulon