Tendance 2022 : le cluttercore ou l’art de l’accumulation

Faut-il craindre le « cluttercore » ? Non, car si on peut parler d’une forme de bouillon de culture, il ne s’agit pas d’un virus, mais bien d’une tendance décorative qui ne touche que les compulsifs de l’accumulation !

Adeptes de Marie Kondo et autres dingues du rangement, fuyez cet article ! Car ici, il n’est question ni d’épure ni d’ordre, mais bien, à l’inverse, de l’art de l’accumulation dit cluttercore. Attention ! accumulation ne signifiant pas pour autant bric-à-brac ou fouillis sans nom ! Non ! cette fois, le désordre est presque savant.

Cluttercore, un désordre organisé

Cette tendance, appelée cluttercore (de « clutter », « désordre » en anglais), s’oppose directement à celle qui tend au minimalisme. De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’un principe de « bazar organisé » appliqué à la décoration. Si la chose semble facile, elle demande en réalité une maîtrise de la mise en scène et de l’agencement, un peu à la manière d’un cabinet de curiosités ou d’une boutique d’antiquités. Cette mouvance parie sur la répétition d’objets : des vases, des tableaux, des bibelots, des luminaires, des plantes, voire un revêtement dont les motifs s’amusent de cet effet itératif… De cet empilement compulsif se dégage un sentiment de réassurance, l’idée d’un intérieur réconfortant, agréable, dans lequel on se sent bien. À l’opposé du minimalisme, l’œil est ici rempli par cet effet de masse. Certains joueront sur les matériaux (le verre, la céramique, le métal) quand d’autres privilégieront une unité de couleur. 

Discrètes, ces étagères filaires métalliques Gota laissent toute la place à la décoration du salon. Livres, objets et tableaux identiques déclinés en diverses couleurs animent l’espace.
Discrètes, ces étagères filaires métalliques Gota laissent toute la place à la décoration du salon. Livres, objets et tableaux identiques déclinés en diverses couleurs animent l’espace. Julien Fernandez

Originaire de Suède

En son temps, dans les années 50, l’architecte Josef Frank, l’un des pères fondateurs du design moderne suédois, posait un principe : « Il n’y a rien de mal à mélanger l’ancien et le nouveau, en combinant différents styles, couleurs et motifs de mobilier. Les choses que vous aimez vont automatiquement fusionner pour former une entité relaxante. » De cette conception décorative est né un courant : l’accidentisme ! La tendance cluttercore s’en inspire-t-elle ? Elle nous permet en tout cas une approche décontractée du sujet et nous promet le plaisir de la quête de l’objet qui viendra s’ajouter à la collection. En décoration comme en amour, plus qu’accumuler les preuves, le plus grisant n’est-il pas, finalement, la phase de recherche et de séduction ?

> Adopter le style «cluttercore» avec les papiers peints de la marque Bien Fait.

Opulence et raffinement au programme dans ce salon décoré par Pinto.
Opulence et raffinement au programme dans ce salon décoré par Pinto. DR

Thématiques associées