En Suède, le bois au septième ciel grâce à White Arkitekter

Récompenser et promouvoir l’exemplarité en matière de construction en bois, c’est l’objectif d’un prix international décerné par la presse, qui vient de distinguer le centre culturel Sara, à Skellefteå, en Suède, réalisé par l’agence White Arkitekter.

Depuis 2018, le prix international d’architecture bois récompense un bâtiment exemplaire et innovant, représentatif du dynamisme de la filière. Après une année off en 2020 en raison de la crise sanitaire, il a été remis ce printemps pour la quatrième fois. Les cinq médias spécialisés qui composent le jury sont Puuinfo, en Finlande, Mikado, en Allemagne, Lignum, en Suisse, Séquences bois, en France, et Trä!, en Suède. Grâce à leur expertise et leur veille quotidienne, les différentes rédactions soumettent chacune trois projets pour constituer la sélection.

White Arkitekter, grand vainqueur

Avec ses 80 m de haut, ce gratte-ciel en bois abrite aussi un hôtel en partie haute.
Avec ses 80 m de haut, ce gratte-ciel en bois abrite aussi un hôtel en partie haute. Ake Eson Lindman

Cette édition 2022 a couronné le centre culturel Sara (déjà repéré dans notre hors-série Architecture #21), conçu par l’agence White Arkitekter, à Skellefteå, en Suède. Une ville connue notamment pour accueillir depuis peu la plus grande usine européenne de production de batteries pour voitures électriques. Il se murmure que ce nouveau hot spot culturel aurait d’ailleurs joué un rôle de premier plan pour attirer le géant suédois Northvolt. Figurant parmi les plus hautes du monde jamais réalisées en bois, une tour de 75 mètres, exempte de toute structure porteuse en béton, domine l’ensemble.

Un vrai défi technique qui a convaincu le jury tout autant que la qualité des aménagements intérieurs qui échappent, eux, à toute monotonie, sans compter le caractère vertueux du bâtiment : « La précision avec laquelle l’agence a calculé le bilan carbone de l’intervention, couplée au recours à des matériaux et des intervenants en cycle court, en fait le modèle de la construction bois européenne pour les années à venir », résument ses membres.

Le centre culturel Sara occupe, lui, le bas du bâtiment.
Le centre culturel Sara occupe, lui, le bas du bâtiment. Jonas Westling

Les quatre opérations finalistes étaient cette année : le supermarché Rewe Green Farming, d’ACME Architects, à Wiesbaden en Allemagne, les bureaux Wood City Supercell, d’Anttinen Oiva Arkkitehdit Oy, à Helsinki en Finlande, l’école Jules Ferry, de Jean et Aline Harari Architectes, à Drancy en France et, enfin, l’école maternelle d’Ittingen, de Büro B Architekten AG, en Suisse. Des projets engagés qui, à toutes les échelles, montrent chacun à leur manière la vivacité de la construction bois en Europe.

 

The Good Spots Destination Suède