A1043

L’histoire est plutôt classique, celle d’un collectionneur qui repère les pièces peu communes et accumule les objets. Parfois, cette passion se mue en profession : « J’ai toujours recherché la forme et l’idée plus que la signature », explique Didier Jean Anicet, qui vient de s’installer à Saint-Ouen où il propose du luminaire à travers des expositions thématiques. Jusqu’au 27 mars, c’est la verticalité qu’il interroge sur son stand de Paul Bert-Serpette. « Au-delà de la hauteur et de la verticalité de ces objets, il s’agit de poser à nouveau la question de leur qualité sculpturale et de leur présence dans un espace », explique le spécialiste. La Giraffa de Sergio Moscheni, le Sistema Trepiu de Gae Aulenti, des lampes de Maurice Flachet… Le marchand propose une approche conceptuelle du design qui oscille entre minimalisme et extravagance avec un regard d’une rare puissance.