VIDEO : L'extraordinaire collection de design du CNAP s'invite à Nancy

Le Centre national des arts plastiques (CNAP) débarque au musée des Beaux-Arts de Nancy pour présenter « Le droit des objets à (se) disposer d’eux-mêmes ». Pour cette exposition, les deux institutions culturelles ont donné carte blanche à l’artiste Pierre Giner. Objectif : qu’il marie leurs collections et les fasse cohabiter au sein d’un accrochage expérimental qui navigue entre objets physiques et supports dématerialisés. Il faut dire que le scénographe collabore avec avec le Centre national des arts plastiques depuis de nombreuses années ! Dès 2010, il a crée le CNAPn, un objet internet qui permet de générer des expositions virtuelles selon un mot-clé tapé par l’utilisateur (période, créateur, couleur ou typologie d’objet par exemple) à partir des 30 000 œuvres en possession du CNAP.

Exposition dématérialisée, une bonne idée ?

Au musée des Beaux Arts de NancyPierre Giner s’est mis en tête d’amener des pièces de design sans perdre de vue leur fonctionnalité, « comme une sorte de contribution au musée ». Cela se matérialise par des assises monumentales signées Stéphane Calais ou Florence Doléac posées au beau milieu des salles consacrées aux peintres de la Renaissance. Une confrontation de styles et d’époques remarquable mais surtout un nouveau point de vue pour le public. Tout au long du parcours dans les collections permanentes du musée, le scénographe a ainsi disposé une vingtaine d’objets des designers Pierre Charpin, Ronan & Erwan Bouroullec ou encore Jasper Morrison. Pierre Giner s’est aussi attelé à présenter le reste de l’immense collection du CNAP grâce à la dématérialisation. Concrètement, plusieurs dispositifs ont été installés, comme des vidéo-projecteurs ou des écrans pour entrer un peu plus dans le vaste catalogue du Centre national des arts plastiques. En revanche, écrans tactiles et casques de réalité virtuelle ont été abandonnés à cause de la crise sanitaire… IDEAT vous emmène visiter cette exposition événement de l’automne.

« Le droit des objets à (se) disposer d’eux-mêmes » au musée des Beaux Arts de Nancy, place Stanislas, jusqu’au 18 janvier 2021.